« Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, il ne resterait plus que quatre ans à l’Homme. Plus d’abeilles, plus de pollinisation, plus de plantes, plus d’animaux, plus d’Homme. » – Albert Einstein.

Comment contredire l’un des plus grands théoriciens du XXème siècle ? Effectivement, les abeilles sont présentes depuis 50 millions d’années sur la planète. Lors de leur découverte les humains ont pris conscience de la chance, et de l’intérêt qu’ils ont, à protéger, élever, domestiquer ou plus largement à observer nos amies les abeilles.

 

L’apiculture, une activité passionnante  :

L’apiculture découle en partie de l’agriculture, cette activité consiste en l’élevage d’abeilles dites « à miel » pour exploiter les produits d’une ruche. Dans ses actions, l’apiculteur doit impérativement procurer au rucher des soins réguliers, un abri sécurisé ainsi qu’une veille continuelle sur son environnement. Bien évidemment, il existe plusieurs variétés d’abeilles dans le monde entier, et donc différentes manières d’exercer le métier d’apiculteur. Les techniques varient en fonction du climat, du continent, ou encore du niveau de développement.

C’est alors que des anciennes méthodes ou bien des techniques plus modernes peuvent être utilisées afin de récolter le miel. De nos jours, les abeilles peuvent être équipées de micro-radars, afin d’étudier de manière plus approfondie leur trajet, ou leur manière de « travailler » au sein de la ruche. Puis le miel peut être également extrait de la ruche par la force centrifuge au cœur d’un laboratoire, et d’une machine spécifique qui exercera des rotations, afin d’éjecter le miel jusque dans un réservoir.

 

Des colonies hiérarchisées ?

 

Les abeilles sont des insectes doués d’une intelligence rare, et d’une organisation à toute épreuve. En effet, une colonie comporte des abeilles ayant des rôles spécifiques propres à chacune, avec pour objectif d’accorder une importance toute particulière au bon fonctionnement de la ruche.

Au sommet de la pyramide hiérarchique : la reine. Elle acquiert son statut de reine lorsqu’elle n’est encore qu’une larve, et qu’elle est exclusivement nourrie de gelée royale. Plus grosse que toutes les autres abeilles, et reconnaissable à son abdomen développé, elle est la seule à pondre dans la colonie (jusqu’à 2 000 œufs / jour en pleine saison). La reine peut vivre de quatre à cinq ans. Vient ensuite le faux bourdon, qui a pour fonction principale, la fécondation de la reine. Ce dernier est destiné à un triste sort, il peut être chassé / tué hors de la ruche, ou bien mourir à la suite de l’accouplement.

Également l’ouvrière qui se trouve dans un rôle en continuel renouvellement, car elle commence par se transformer en « nourrice » pour les larves, puis elle se reconvertie à la construction des rayons de la ruche, pour ensuite devenir ventileuse afin d’assurer une température optimale dans l’essaim, puis gardienne où elle contrôle les entrées. Dernière phase, et ultime rôle d’une abeille dans une colonie, c’est l’abeille butineuse, qui est très active car elle peut parcourir 100 kilomètres par jour pour ramener le pollen à la ruche. Effectivement, cette dernière contribue massivement à la pollinisation (= fécondation du pistil des végétaux par le pollen) des plantes dans un jardin.

Des insectes indispensables à l’environnement, et aux êtres humains :

Cette pollinisation par les abeilles est capitale, pour ne pas dire vitale, au bon déroulement de l’écosystème qu’est celui des humains, des animaux, et des végétaux. Grâce aux abeilles, il est possible de consommer des aliments riches, et variés en vitamines, mais aussi de pratiquer des soins par le biais de plantes médicinales. C’est près d’un tiers de ces aliments consommés qui proviennent des abeilles. À l’avenir, sans le travail effectué par les abeilles, les dégâts seraient considérables. Les plantes sont l’essence de l’existence, de la nourriture, et de l’espace de vie de nombreux animaux et êtres humains. En outre, ces petits insectes volants pouvant susciter le mépris ou la peur chez certains individus, par leur faculté à se servir de leur unique dard, ne sont en aucun cas de simples figurants ; ils font partie intégrante de l’environnement.

 

Découvrez l’apiculture grâce à AgriVillage :

AgriVillage sait à quel point, il est d’une extrême importance d’élever les abeilles dans les meilleures conditions. C’est donc pour cela qu’il est possible de se rendre à Gabillou, dans un charmant village discret du Périgord Noir, où Olivier AUDRAN, apiculteur passionné, se fera une joie de recevoir des vacanciers prêts à découvrir ses ruches, et ses essaims. Peut-être, aurez-vous la chance, de déguster un bon miel en compagnie de Maya l’abeille … ?